Le photovoltaïque raccordé au réseau a été amorcé grâce au programme PROSOL ELEC. Une première phase pilote pour la préparation de la filière et des différents intervenants a été lancée durant la période 2010-2011. L’objectif de cette phase pilote était d’atteindre une capacité installée de 1,5 mégawatt (MW).Suite au succès de la phase pilote, l’Etat tunisien a décidé de reconduire le programme PROSOL ELEC.

Fin 2019, près de 3400 ménages ont été équipés de panneaux photovoltaïques grâce au programme PROSOL ELEC, réalisant une capacité totale installée avoisinant les 11298kWc.

Le programme PROSOL ELEC a également permis le développement d’un nouveau secteur d’activité, à travers la création d’un tissu d’entreprises installatrices de systèmes photovoltaïques. Fin 2019, l’ANME comptait 362 sociétés installatrices agréées, dont une centaine est toujours active.

L’ANME a mis en place en 2018 le programme photovoltaïque social pour les ménages à faible consommation électrique PVSOCIAL, entièrement financé par le Fond de Transition Energétique (FTE) à hauteur de 15MDT. Le programme favorise la généralisation de l’installation des panneaux solaires photovoltaïques auprès des ménages compte tenu de la tendance du mécanisme ProsolELEC en place à s’orienter plus vers les gros consommateurs d’énergie. Il est à noter que les ménages à faible consommation électrique (inférieure à 1800 kWh/ an) représentent environ les deux tiers des clients résidentiels de la STEG.

La première phase du programme consiste en une action pilote prioritaire pour couvrir le gouvernorat de Tozeur dans le sud-ouest du pays, avec l’optique de généraliser cette expérience à toute la Tunisie. Un comité de pilotage et unité de gestion du projet a été mis en place pour superviser le déroulement du projet pilote, l’objectif étant d’équiper 10 000 ménages avec des installations photovoltaïques. Ceci permettrait de réduire les émissions CO2 de 1 750 Tonnes/an et d’atteindre une production annuelle de 4,7 Gigawatt-heure (GWh)/an.

L’ANME a développé en 2015 des mesures d'atténuation appropriées au niveau nationaldans le domaine du bâtiment (NAMA) intitulée « Maîtrise de l’énergie dans le secteur du bâtiment en Tunisie » en collaboration avec le Ministère Allemand de l’Environnement pour appuyer les trois programmes:

  • Le Programme de développement des toits solaires Photovoltaïques
  • Le Programme de développement du marché des chauffe-eaux solaires
  • Le Programme PromoISOL pour le développement de l’isolation des toitures des maisons

Dans le cadre de la promotion de cette NAMA, L’ANME a pu bénéficier de l’appui financier du fond « NAMA Facility », sachant que la demande de financement a été retenue parmi 12 projets sur un total de 75 projets internationaux candidats. Cet appui implique un appui technique des trois programmes précités d’une valeur de 9.8 M€ ainsi qu’un appui financier au programme ProsolELEC d’une valeur de 5.3 M€. Ces deux fonds ont été accordés sous forme de don pour la période 2019-2023.

La population cible

La composante financière du programme NAMA Facility vise à encourager les ménages dont la consommation électrique est inférieure à 1800 kWhpar an à recourir au mécanisme Prosol ELEC. Il est à noter que cette catégorie de ménages ne bénéficie pas du programmeProsolElec. Par contre, elle représente un potentiel considérable, étant donné qu’il s’agit de d’environ 1840 millions de ménages, soit près de la moitié des clients Basse-tension de la STEG.

Parmi cette catégorie de ménages, plus d’un million à la tranche tarifaire économique 1 & 2 kiloVolt-Ampère (kVA) par l’état,alors que plus de 800 000 ménages appartiennent à la tranche normale (>2 kVA).Ces consommateurs sont en majorité les plus subventionnés sur les tarifs de l’électricité et font partie d’une couche Economique à faibles et moyens revenus. Par conséquent, il demeure primordial de les cibler afin de réduire leur vulnérabilité énergétique d’une part et de diminuer les subventions accordées par l’Etat au secteur électrique d’autre part.

Le mécanisme financier :

Le mécanisme financier proposé dans le cadre de ce programme est similaire à celui du ProsolElec actuel. Il est composé d’une subvention accordée par le Fond de Transition Energétique (FTE) et d’un crédit bancaire remboursé via la facture d’électricité de la STEG. Toutefois, l’analyse économique montre qu’il n’est pas possible de mobiliser la population visée avec les mêmes conditions du mécanisme ProsolElec actuel. Les deux conditions suivantes demeurent indispensables pour que le remboursement mensuel du crédit soit inférieur ou égal aux gains sur la facture des ménages cible :

  • Rallonger la durée de crédit à 10 ans au lieu de 7 ans actuellement ;
  • Bonifier le taux d’intérêt du crédit pour le ramener à 3%.

Cette population est estimée à environ 716 000 ménages, soit près de 40% de l’ensemble de la population cible.

L’ANME et le Ministère de l'Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises ont conjointement développé en 2017 le programme d’équipement des bâtiments publics par des installations photovoltaïques sous le régime de l’autoproduction en collaboration avec la Banque Allemande de développement KfW pour une durée de 7 ans.

D’un coût global de 43M€, dont 5M€ levés par le Fond de Transition Energétique (FTE) et 1M€parl’ANME, le programma vise à atteindre un taux de pénétration des énergies renouvelables dans la production électrique de 30% en 2030 dans le cadre de sa stratégie de transition énergétique.

Ceci contribuerait à réduire la réduire la facture énergétique de 20% et les émissions CO2 de 21.000 Tonnes/ an à partir de la première année de mise en service des installations. Pour ce faire, le programme vise à porter la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité de 3% en 2017 à 30% en 2030, soit environ une production escomptée d’environ 3500 Mégawatt (MW).

Ce programme met l’accent sur la promotion de l’utilisation du photovoltaïque pour la production d’électricité dans le secteur public compte tenu potentiel important qu’il offre.

La première phase du programme consiste en une étude préliminaire en vue de déterminer le potentiel réel d’installation d’équipements photovoltaïques dans des institutions étatiquesréparties sur l’ensemble du territoire de la Tunisie. Elle vise également à évaluer les coûts et bénéfices économiques et financiers du développement des installations photovoltaïques bien pour les institutions participantes au programme que pour l’Etat Tunisien.

Solaire Photovoltaique
  • 30%
    Taux de pénétration des énergies renouvelables dans la production d’électricité en 2030
  • 30%
    Réduction de la demande d’énergie primaire en 2030 par rapport à un scénario tendanciel
  • 41%
    Réduction de l'intensité carbone en 2030 par rapport au niveau de 2010