Description

Le projet SUPER PV, financé par l’Union Européenne via le programme H2020, poursuit un objectif ambitieux et réaliste visant la réduction des coûts des systèmes photovoltaïques innovants et par conséquent une réduction significative du LCOE (26%-37%).

Il se base sur une approche hybride combinant les innovations technologiques et les méthodes de gestion des données tout au long de la chaîne de valeur photovoltaïque.

Pour y parvenir, des actions clés sont mises en œuvre à trois niveaux principaux de la chaîne de valeur photovoltaïque : le niveau d'innovation du module photovoltaïque, le niveau d'innovation de l'électronique de puissance et le niveau d'intégration du système.

Les systèmes prototypes du Projet SUPER PV sont produits dans des environnements industriels et testés dans différentes conditions climatiques pour évaluer la rentabilité et démontrer la compétitivité des solutions proposées.

Sur la base des résultats des tests, des analyses de rentabilité pour les technologies étudiées seront réalisées, ainsi que des plans de production et de réplication sur le marché seront préparés.

Dans le cadre de ce projet, plusieurs installations photovoltaïques de différentes technologies innovantes sont réalisées et testées dans les différentes conditions climatiques des différents pays Européens et Nord-Africains participant au projet afin de valider leur rentabilité et leur compétitivité. 11 pays, à savoir L’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, la Lituanie, le Maroc, la Norvège, les Pays-Bas, la Slovénie, la Suisse et la Tunisie, participent eu projet.

Une de ces installations de démonstration est implantée en Tunisie - sur le site de l'Institut Supérieur des Etudes Technologiques (ISET) de Tozeur - dans les conditions climatiques sévères (haute température, vent de sable), en vue de tester les différentes technologies photovoltaïque et de les exploiter scientifiquement.

Liens

https://www.superpv.eu/

https://twitter.com/superpv_h2020

Recherche et développement
  • 30%
    Taux de pénétration des énergies renouvelables dans la production d’électricité en 2030
  • 30%
    Réduction de la demande d’énergie primaire en 2030 par rapport à un scénario tendanciel
  • 41%
    Réduction de l'intensité carbone en 2030 par rapport au niveau de 2010