Durée : Janvier 2015 - Janvier 2021

Financement: GEF

Partenaires d'exécution : ANME - PNUD

Pour faire face aux défis énergétiques auxquels elle est exposée, la Tunisie s’est engagée dans une stratégie de transition énergétique basée sur le renforcement de l’efficacité énergétique et le développent à grande échelle des énergies renouvelables, notamment dans le secteur électrique.

Dans ce contexte, le Plan Solaire Tunisien (PST) qui vise à amener la part des énergies renouvelables (éolien, solaire PV et solaire CSP) à 30% de la production électrique totale en 2030, est venu refléter cette ambitieuse stratégie nationale.

Le projet « NAMA PST » a pour objectif d’appuyer le gouvernement Tunisien à développer une mesure d’atténuation appropriée au niveau national (NAMA) pour le PST via le renforcement du cadre institutionnel et la mise en place d’un environnement favorable et incitatif pour promouvoir les investissements nécessaires à l’opérationnalisation du PST, et réduire les émissions de gaz à effet de serre d’une manière vérifiable et transparente. Ceci permettra de contribuer au changement d’échelle des programmes de développement des énergies renouvelables, et ce, en appui à la politique de transition énergétique.

Principales réalisations :

  • Conception et développement de la NAMA PST et élaboration d’un plan d'action qui combine les mesures techniques, réglementaires, organisationnelles et financières nécessaires pour lever les barrières et faciliter la mise en œuvre opérationnelle du PST.
  • Proposition des principales composantes d’un système de mesure, reporting et vérification (MRV) des réductions d’émissions de gaz à effet de serre et des co-bénéfices en termes de développement durable.

  • Engagement d'un processus d'assistance technique et de renforcement des capacités au profit des institutions impliquées dans le PST en particulier et la transition énergétique en général.

  • Engagement du processus de restructuration et d’opérationnalisation du Fonds de Transition Energétique (FTE), y compris les arrangements institutionnels pour une meilleure gouvernance du FTE.

  • Engagement du processus de mise en place d’une autorité de régulation indépendante du secteur électrique.

  • Appui à l'organisation de deux conférences nationales, dans le cadre des initiatives gouvernementales pour la croissance et l'emploi. La première conférence a porté sur l'accélération de développement de projets de production d'électricité à partir des énergies renouvelables (les 7 et 8 décembre 2017) et la deuxième conférence sur l'accélération de la mise en œuvre des programmes d'efficacité énergétique (les 5 et 6 Avril 2018). Ces deux conférences ont abouti à la préparation de deux plans d’action pour l’accélération des projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique.

    Le plan d'action pour l'accélération des projets d'énergies renouvelables en Tunisie pour la période 2020-2025 a été approuvé par le conseil ministériel en février 2018.

  • Réalisation de la première phase de la Stratégie Nationale Bas Carbone dans le secteur de l’énergie à l’horizon 2050, portant sur la construction des scénarios prospectifs socio-économiques et énergétiques. La deuxième phase portant sur la finalisation des travaux de formulation de la SNBC dans le secteur de l’énergie est en cours d'élaboration.

  • Mise en place d’un Help Desk au sein de l’ANME, dédié à l’accompagnement des acteurs publics et privés pour la mise en œuvre du PST.

  • Appui au processus de réforme structurelle, organisationnelle et de gestion financière de l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Énergie (ANME) en Tunisie.

  • Appui à l’accélération de la mise en œuvre des projets éoliens dans le cadre du régime des concessions, par la conduite d’une campagne de mesure du vent dans les deux sites de Jbel Abderrahmen et Jbel Tbaga pour une capacité totale de 300 MW.

  • Engagement de travaux pour l'élaboration d’un code des énergies renouvelables et la mise en cohérence de l’ensemble de législations relatives.

Politiques d’atténuation dans le secteur de l’énergie
  • 30%
    Taux de pénétration des énergies renouvelables dans la production d’électricité en 2030
  • 30%
    Réduction de la demande d’énergie primaire en 2030 par rapport à un scénario tendanciel
  • 41%
    Réduction de l'intensité carbone en 2030 par rapport au niveau de 2010

Lire aussi