Les bâtiments à usage résidentiel comptent parmi les principales sources de consommation d’énergie, notamment pour le chauffage, le refroidissement, l’eau chaude sanitaire, la ventilation, l’éclairage, la cuisine et la conservation des aliments. Ces besoins représentent 27% de la consommation finale d'énergie en Tunisie, un pourcentage qui tend à augmenter dans les prochaines années. D’un autre côté, le secteur du bâtiment représente un fort potentiel d’économie d’énergie qui peut atteindre 56% d’ici 2030.

Les programmes phares dans ce secteur sont l’audit énergétique sur plan et l’audit énergétique de l’existant. Ils sont associés à des mesures réglementaires comme la réglementation thermique des bâtiments et la certification énergétique des équipements électroménagers. L’ANME veille en même temps à concevoir des mécanismes spécifiques afin d’offrir des solutions d’économie d’énergie aux ménages tunisiens compte tenu de leur répartition géographique.

  • 30%
    Taux de pénétration des énergies renouvelables dans la production d’électricité en 2030
  • 30%
    Réduction de la demande d’énergie primaire en 2030 par rapport à un scénario tendanciel
  • 41%
    Réduction de l'intensité carbone en 2030 par rapport au niveau de 2010