18.06.2020
Add this: 

Le Ministre de l'Énergie, des Mines et de la Transition Énergétique, Mongi Marzouk, a remis dans la matinée du 17 juin au siège de l'Agence Nationale de Maîtrise de l'Énergie (ANME) les accords de principe des projets de production de l'électricité à partir des énergies renouvelables sous le régime des autorisations pour le compte de 16 investisseurs.

Le Ministre a insisté sur le rôle socio-économique et l'impact environnementalde la production d'électricité à partir d'énergies renouvelables dans le développement durable. Il a également indiqué que le cadre légal prévu à ceteffet prend en considération trois régimes: l'autoproduction, la production privée indépendante et la production de la STEG.

Par la même occasion, le Ministre a rappelé le rôle joué par les responsables précédents pour parvenir à cette étape, et a appelé à alléger les procédures en vue de faciliter l'investissement dans ce secteur.

L'octroi de ces accords de principe s'est basé sur les recommandations de la commission technique de production privée d'électricité à partir d'énergies renouvelables dont l'ANME est membre. Les délais d'exécution des projets pour la réalisation des études préalables ainsi que la mise en place des projets et leur raccord au réseau national d'électricité sont fixés à deux ans.

Il est à noter que ces projets seront implantés dans les gouvernorats de Gabès, Kasserine, Kairouan, Médenine, Sfax, Sidi Bouzid et Tataouine, situés dans le centre et le sud du pays. Leur capacité totale est de 70 mégawatt, répartie comme suit: 6 projets de 10 mégawatt (MWc) et 10 projets de 1 MWc. Ces projets, d'un coût global s'élevant à 150 millions DT, permettront lacréation de plus de 150 emplois.

D'un autre côté, ces projets permettront de réaliser des économies de 30 Kilo-Tonnes équivalent pétrole (Ktep) de gaz naturel importé. Les tarifs moyenne obtenus s'élèveront respectivement à 127.5 millimes par Kilowatt/heure pour les projets de catégorie 10 MWc et 201.5 Kilowatt/heure pour les projets de catégorie 1 MWc. Ceci permettra à la Société Tunisienne d'Électricité et du Gaz (STEG) de réaliser des économies d'environ 10 millions DT annuellement.

  • 30%
    Taux de pénétration des énergies renouvelables dans la production d’électricité en 2030
  • 30%
    Réduction de la demande d’énergie primaire en 2030 par rapport à un scénario tendanciel
  • 41%
    Réduction l'intensité carbone en 2030 par rapport au niveau de 2010